Météo & marées

ESCAPADE

10 ports de l’Iroise à découvrir absolument

De port en port, cette escapade en 10 étapes vous embarque dans l’ambiance littorale de l’Iroise, à la découverte de son histoire et de ses traditions portuaires.

  • Tout public
  • 45 km
  • 7 jours

PLEIN LES YEUX

L'anse de Bertheaume

Lieu de mouillage bien connu des plaisanciers de la mer d’Iroise, situé sur la commune de Plougonvelin, l’anse de Berthaume est le spot idéal pour observer les navires entrant et sortant de la rade de Brest. C’est aussi le point de départ pour des sorties de pêche en mer, pour la rando aquatique et la location de bateau. Profitez-en pour visiter le Fort de Berthaume, construit vers 1690 et destiné à surveiller les invasions ennemies lors des différentes guerres.

Anse de Bertheaume
L'Anse de Bertheaume ©Thibault Poriel
le port patrimonial du Conquet
Le port du Conquet ©Thibault Poriel

AUTHENTIQUE

Le Conquet, port d'intérêt patrimonial

À la fois port de pêche et départ des navettes pour les îles d’Ouessant et Molène, il flotte sur le Conquet un parfum d’évasion et une sensation de bout du monde. En flânant dans ses ruelles ou sur le quai du Drellac’h, vous découvrirez de très belles maisons, comme la « Maison des Seigneurs », qui rappellent un passé maritime prospère. Suivez les panneaux d’interprétation pour découvrir le patrimoine historique et culturel de la ville !

Empruntez à pied la passerelle du Croaë, en direction de la presqu’île de Kermorvan, qui vous offrira un très joli point de vue sur l’Aber Conq. Un peu plus de temps devant vous ? Réservez une balade avec votre guide « La grande botte » pour découvrir la faune et la flore de cet espace préservé. Surtout, restez jusqu’à la tombée de la nuit et poussez jusqu’au phare de Kermorvan où vous pourrez admirer l’un des plus beaux couchers de soleil de votre vie !

 

 

Le port d'intérêt patrimonial

Ce label récompense les ports engagés dans une démarche de préservation et de conservation de leur bâti maritime. 3 ports sont labellisés dans le Pays d’Iroise : Le Conquet, Lampaul-Plouarzel et Lanildut.

SECRETS BIEN GARDÉS

De petites criques à découvrir

Entre les ports, se cachent de petites anses sableuses, plus confidentielles mais non moins pleines de charme, points de départ de canots et parfois de petits voiliers. C’est le cas des anses d’Ilien et de Kerhornou, à Ploumoguer. En vous posant sur la plage, vous pourrez apercevoir Molène par temps clair et pourquoi pas, profiter d’une baignade à l’écart des plages fréquentées.

Îlien Ploumoguer
Îlien ©Franck Gicquiaud
Port de Porspaul

EXTRÊME

Le port de Porspaul

Pour observer le ballet des bateaux qui entrent et sortent dans le port de Porspaul, rendez-vous sur la pointe de Beg ar Vir. De là, vous pourrez observer, vers le sud, la pointe de Corsen et l’île Ségal. Vers le nord, la table d’orientation en forme de proue de bateau vous indiquera les îles d’Iroise, que vous pourrez apercevoir par temps dégagé. Ici, vous pourrez également admirer le dernier coucher de soleil de France continentale.

Mettez les voiles !

Envie de vous essayer à une activité nautique ? Nautisme en Pays d’Iroise est présent sur plusieurs spots et propose la location de kayak, de stand-up paddle et d’autres loisirs en mer.

AU FIL DE L'ABER ILDUT

Porscave

Le long de l’Aber Ildut, 3 ports sont classés d’intérêt patrimonial ! Le premier, Porscave, était historiquement un port de gabares, des bateaux destinés au transport de marchandises, à voile, puis à moteur à partir de 1930. En témoignent les maisons de gabariers qui font la particularité de ce charmant petit port, où l’activité pêche est présente. Si vous vous y promenez un samedi, trouvez le Mahuda : vous pourrez y acheter crabes et homards en vente directe.

Milin an Aod - Aber Ildut
Kerglonou
Kerglonou ©Ludivine Méneur

AU FIL DE L'ABER ILDUT

Kerglonou

En face de Porscave, et toujours sur la rive sud de L’Aber Ildut, se trouve Kerglonou, port de plaisance paisible et plein de charme et ancienne carrière de granit. Un chemin d’interprétation longeant l’aber vous explique l’histoire de l’extraction et de l’exploitation du granit dans la région : passionnant ! Levez les yeux : avez-vous vu le clocher de Lanildut au loin ?

AU FIL De L'ABER ILDUT

Lanildut, premier port goémonier d'Europe

Enfin, de l’autre côté de l’aber, se trouve Lanildut. Bien que premier port européen de déchargement de goémon, il garde toute son authenticité. On aime flâner dans ses ruelles, se balader sur le sentier côtier et observer les bateaux entrent et sortent. N’hésitez pas à pousser la porte de la Maison de l’Algue pour tout savoir de l’histoire de la récolte du goémon dans la région.

Goemoniers de Lanildut

Balade sonore

Prolongez votre escapade de port en port en Pays d’Iroise par une balade sonore « Secrets d’Iroise ». Grâce à votre smartphone, laissez-vous guider sur l’un des deux circuits « côté terre » ou « côté mer » pour découvrir tous les secrets et histoires du patrimoine de la ville.

Four à Goémon à Lampaul-Plouarzel

VESTIGES

Les fours à goémon

Les avez-vous remarqués sur le littoral ? Autrefois, les agriculteurs récoltaient le goémon et le séchaient dans ces fours. Ils le revendaient ensuite sous forme de pains de soude, principalement utilisés comme engrais ou dans l’industrie pharmaceutique.

INSOLITE

Le port de Melon...refuge de la reine d'Angleterre !

En 1644, Henriette de France, épouse du Roi d’Angleterre, était en fuite sur un bateau hollandais qui, faute de vent, vint s’abriter dans le port de Melon. Henriette et sa fille se réfugièrent alors dans la guérite du port, devenue ensuite maison des gardes-côte puis des douaniers, et que l’on peut encore voir aujourd’hui.

Le port de Melon se mérite ! Quasiment inaccessible en bateau en raison des nombreux rochers, seuls les marins chevronnés peuvent l’atteindre. Il est un peu à l’image de toute la mer d’Iroise, où la navigation relève du défi. Ici, on dit que « si tu sais naviguer en mer d’Iroise, tu peux naviguer partout ! »

cOUP DE COEUR !

Le port de Mazou

Dans ce petit port cerné de rochers, à l’abri des forts courants, sortent de l’eau des dizaines de poteaux en bois. Il s’agit tout simplement de systèmes d’amarrage, rares en Bretagne, plus fréquents dans les pays nordiques. Une chaîne est fixée à chaque poteau, au bout de laquelle le plaisancier vient simplement s’amarrer à l’aide d’une manille. Simple, efficace, mais surprenant !

Mazou
Port de Mazou ©Nico Le Men

Le port d'Argenton

À l’image du Mazou, le petit port d’Argenton est également cerné de rochers. Non loin de là, la presqu’île Saint Laurent mérite la balade, pour son point de vue sur la mer d’Iroise et ses îles. La plage est idéale pour la pratique des loisirs nautiques à l’abri des fortes houles.

Le port de Portsall
Le port de Portsall ©Mathieu Rivrin

INOUBLIABLE

Le port de Portsall

Tristement connu comme port d’échouage de l’Amoco Cadiz, il garde en mémoire de ce fait historique l’ancre du bateau, visible sur le port, ainsi qu’un espace muséographique qui lui est consacré.

Pour bénéficier d’une vue imprenable sur le port, éloignez-vous, direction le Guiliguy. Vous pourrez y voir des mégalithes, mais aussi des eaux turquoise, à marée haute. Ce phénomène est dû à l’immense banc de sable : un air de Caraïbes… avec quelques degrés de moins !

ET POUR ALLER PLUS LOIN...

Rendez-vous à Molène !

Un oeil sur la mer

Si vous avez pris votre billet pour les îles de la mer d’Iroise, ne manquez pas la balade sur le port de Molène. Originale, sa digue en forme de U se situe face au sillon de galets qui permet d’accéder, à marée basse, au Lédénez. Votre spot idéal pour un pique-nique : la plage, située à l’abri du vent.

le port de molène