Météo & marées

L'île de Molène

Balades
Île-Molène Île-Molène
  • Type Pédestre
  • Distance 4 Km
  • Difficulté Facile
  • Balades
Plage de Molène
Le port abrité
Le calvaire
Eglise Saint-Ronan
notre-Dame du Bon Secours

À propos

Plus grande île d'un archipel comptant une vingtaine d'îles et d'îlots, Molène dispose d'un environnement remarquable et d'un patrimoine d'une extrême diversité. Sur l'île, on se déplace à pied.

Si vous êtes joueur, un jeu de piste est disponible au sein de l'Office de Tourisme Iroise Bretagne. Cet itinéraire vous fera passer par la totalité des énigmes. Trouverez-vous la phrase mystère ?

Retrouvez, en bas de page, toutes les activités ainsi que les restaurants environnants.

Documents à télécharger
Itinéraire
Étape 1/15 :

Le départ s'effectue au dessus du débarcadère.

Trouvée en mer par un pêcheur, cette statue, baptisée Notre-Dame du Bon Retour, fut dans un premier temps placée dans l’église.
Ce n’est qu’en 1960 qu’on l’installa à sa place actuelle. L’évêché souhaitait la positionner face au large pour qu’elle protège les marins.

L'archipel de Molène est composé de plusieurs iles et ilots. La table d'orientation vous permettra de les repérer plus facilement.

Statut du Bon Retour et table d'orientation

Construit en 1976, l’impluvium est un procédé d’origine Romaine consistant à disposer de grandes plaques de béton légèrement en pente, pour recueillir au centre dans une rigole les eaux de pluie.
D’une contenance de 1500 m3, cette réserve permet d’aider à l’autonomie de l’île.

L'impluvium

Autrefois station lors des processions, le Calvaire situé au Théven est une Croix élevée sur 4 niveaux. Il est plus grand que le Calvaire du Karit au bourg (Croix micaschiste de 1618). C'est une croix de mission datant de 1921. Une autre croix de mission datant de 1949 est située dans l'enceinte du cimetière.
Il est aujourd’hui un lieu propice à la détente.
Il offre une vue imprenable sur la mer d’Iroise.

Le calvaire

Élément caractéristique du paysage insulaire, ces murets en pierre sèche protégeaient les terres arables du vent et du sel qui brûlaient les cultures. Tout un secteur de l’île fait l’objet d’une restauration et d’un entretien annuel par la mairie et le Parc naturel régional d’Armorique.
Vincent Pichon, depuis son installation comme maraicher sur l'île, a bien compris l'importance de ces murets et adopte avec le même objectif, la même méthode de protection ancestrale pour certains de ses champs. Le seul inconvénient dont les anciens n'avaient imaginé les conséquences, c'est qu'en prenant des galets en grande quantité sur les grèves, ils fragilisaient ainsi le trait de côte, plus vulnérable en cas de tempêtes et de grandes marées.
Depuis le ramassage de galets est non seulement interdit, mais on remet également dans la grève les galets des murets inutiles.

Les murets de pierres sèches

L’île est habitée depuis l’âge de Bronze, comme en atteste le site de Beg ar Loued, où des fouilles archéologiques ont mis au jour une habitation en pierres sèches remontant à cette période (entre 2200 et 1800 avant J.C).
Le site s’étend vers le nord-ouest où il est conservé sous les dunes.

Site de Beg ar Loued

Située au sud de Molène, "la tourelle" est un amer d’alignement servant de repère aux navigateurs, en leur indiquant les chenaux de navigation entre les récifs. (ils l'alignent avec un autre édifice par exemple).
Longtemps, pour des générations entières, cet amer était aussi un terrain de jeu ! Des barreaux d’échelle installés au départ pour la surveillance en mer, permettaient d'y grimper facilement.
Jugé trop dangereux, les premiers barreaux ont été retirés pour empêcher toute nouvelle escalade.

La tourelle

Salutaire pour bon nombre de marins, le sémaphore de Molène, désarmé depuis 1983, a longtemps fait la fierté des îliens.
Propriété du Conseil Général depuis 2005, le sémaphore, entièrement restauré, présente sur deux niveaux le quotidien et les missions des guetteurs.
Prenez le temps de le visiter !
Ouvert 7j/7 pendant les vacances scolaires (sauf février).
Septembre, les week-ends et jours fériés de mai et juin. Entrée libre.
Durée de visite : 20 à 30 min.

Le sémaphore

L’église dédiée à Saint-Ronan (qui fit halte à Molène en l’an 520, avant de fonder Locronan), abrite de magnifiques reliques à découvrir dans une vitrine.
Edifice reconstruit d´après les plans de l´architecte Ernest Le Guerrannic entre 1878 et 1881.
Restauration et mise hors d´eau de la sacristie, du clocher et de la flèche en 2007.

Eglise Saint-Ronan

Dans un coin du cimetière de l'île, vous pourrez vous recueillir sur les tombes des naufragés du paquebot Drummond Castle.
Sur les 242 victimes anglaises du naufrage survenu dans la nuit du 16 juin 1896, 29 corps seront retrouvés par des pêcheurs molénais ou rejetés par la mer, puis inhumés sur l'île, dans cette parcelle qui leur est dédiée.

Le cimetière des Anglais

Selon la légende, l’île de Molène manquait d’eau lorsque Saint Ronan y débarqua en l’an 520. Il prit alors un bâton et fit jaillir de l’eau en l’enfonçant dans le sol.
Un puits fut construit sur cet emplacement.
Avant l'épidémie de choléra qui décima l'île en 1893, on consommait couramment l'eau du puits de Saint Ronan.
Jusqu'en 1897 avec l’installation de la citerne des anglais, les 2 puits de l'île, quand ils ne sont pas taris, sont les seules sources d'eau "potable".
En 1938, le puits Saint Ronan (qui communiquait avec le port et souvent... l'eau salée) devra uniquement fournir l'eau pour les bêtes et pour la lessive. Cette eau est en effet saumâtre et impropre à la consommation.
Dès lors, les citernes particulières se multiplièrent et, rares étaient les maisons qui n'en possédaient pas.
Néanmoins, jusqu'à la découverte d'une source d'eau potable dans le nord de l'île en 1989, l'insuffisance d'eau se faisait sentir chaque année et nécessitait l'envoi périodique d'un bateau-citerne.
Les 2 puits sont depuis bien longtemps désormais condamnés

Le puit Saint-Ronan

Il s’agit de l’abri de l’ancien canot de sauvetage à rames "Amiral Roussin" (1894-1950).
Monument majeur sur le port et dans l'histoire de Molène, il a ensuite longtemps servi au stockage des sacs de petit-goémon (que les habitants récoltaient, faisaient sécher puis vendaient à une coopérative) avant leur départ pour le continent.
En 1988, l'Amicale Molénaise décide de repeindre le vieil abri.
Depuis 2006, l'Amicale le pare définitivement de magnifiques fresques, peintes par Laurent Mordelet.
Ces fresques retracent la vie et l'histoire de l'île, du travail des champs au sauvetage en mer. Une imitation de vitrail représente Saint Ronan.

L'abri Roussin et les fresques

Après deux ans de travaux, la Maison de l’Environnement de l’île de Molène a rouvert ses portes en Août 2019. Le projet de valorisation du patrimoine de l’île est géré par le Parc naturel marin d’Iroise, en collaboration avec la municipalité et la Communauté de commune Pays d’Iroise.
Située au Karit, la Maison de l’Environnement, est un lieu gratuit et ouvert à tous ceux désireux de mieux comprendre l’île, sa biodiversité, ses habitants, son histoire.
Ouverte tous les jours de 9h à 19h, l'occasion d'aller la visiter !

La maison de l'environnement insulaire

Molène est la seule île de l'archipel à posséder un port naturel abrité qui lui a permis (à l'époque) de faire de la pêche, sa principale activité.
En 1861, le Conseil Général du Finistère donne son accord de réaliser la construction d'une digue de 75mètres (avec escaliers de débarquement au nord) et d'une cale au sud (La cale du môle.).
L'imposant ouvrage sera formé d'un massif de pierre sèche contenu entre deux parements latéraux construits en mortier hydraulique et jointoyés en ciment de Portland.
La population locale, invitée à se prononcer sur le concours qu'elle apporterait à l'exécution de ce projet, a voté, pour le transport des matériaux, une journée de prestation par mois et par habitant. Ces travaux sont terminés en 1865.

Le port abrité

Ce musée se trouve derrière la mairie et est consacré au naufrage du Drummond Castle le 16 juin 1896 qui fit 242 victimes anglaises.
Cette catastrophe qui a marqué à jamais l'histoire de l'île est retracée dans ce musée grâce à des dessins, des maquettes, des portraits et un tas d'objets retrouvés sur les lieux du drame.

Le musée du Drummond Castle
M’y rendre avec Google Maps