Météo & marées

Circuit VTT Plougonvelin / Plouzané / Saint-Renan / Le Conquet

Boucle
Plougonvelin Plougonvelin
  • Type VTT
  • Distance 93 Km
  • Difficulté Difficile
  • Boucle
Anse de Déolen
Passerelle du Croaë - Le Conquet
Fort de Bertheaume
Belvedere de Keramezec
Pointe Saint-Mathieu

À propos

De Plougonvelin à Saint-Renan en passant par Le Conquet et Ploumoguer, le sud de l'Iroise n'aura plus de secrets pour vous !

Grâce au circuit VTT officiel n°17 vous pourrez observer le fort de Bertheaume, les lacs de Saint-Renan ou encore les falaises de Déolen.

Le VTT est un bon moyen pour découvrir des sites marquants l'histoire de notre Pays d'Iroise ! Partez à l'aventure sur les circuits balisés qui vous feront traverser de nombreuses communes de notre territoire.
18 circuits VTT vous guident à travers la campagne ou sur la côte du Pays d'Iroise.

En chemin, prenez le temps de mettre un pied à terre pour lire les panneaux d'interprétation du patrimoine.

Quelques règles de sécurité et de bonne conduite :
- Le sentier côtier est interdit aux VTT
- Avant de démarrer, vérifiez l'état de votre VTT et équipez-vous d'une trousse de réparation
- Respectez le code de la route : roulez en file indienne, le port du casque est vivement conseillé : il est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans (CSIR du 02/10/15).
- Emportez toujours un en-cas et à boire
- Respectez la propriété privée
- Ne jetez pas vos déchets, respectez la nature en utilisant les poubelles

Le topoguide VTT est disponible, à l'office de tourisme Iroise Bretagne, au tarif de 5 €.

Retrouvez, en bas de page, toutes les activités ainsi que les restaurants environnants.

Documents à télécharger
Itinéraire
Étape 1/7 :

DEPART : Parking du fort de Bertheaume, 29217 Plougonvelin.

Haut de 37 mètres, le fort de Bertheaume a été construit vers 1690, à la demande de Louis XIV, afin de protéger Brest pendant la guerre de la Ligue d’Augsbourg. Vauban installe alors, sur la plateforme supérieure de l’îlot, trois canons et deux mortiers destinés à contrôler l’anse de Bertheaume, où passent encore aujourd’hui tous les navires entrant ou sortant de la rade de Brest. Sage décision : en juin 1694, une flotte anglaise passe à l’attaque, mais est accueillie par un déluge de bombes en provenance du fort, qui suffit à la repousser.

L’utilité de Bertheaume ne fait alors plus l’ombre d’un doute, et les successeurs de Vauban poursuivent son travail aux 18ème et 19ème siècles. Casernes, poudrières et mur d’enceinte sont tout d’abord installés avant que le fort, alors uniquement accessible à marée basse, ne se dote d’une passerelle en 1835, puis de casemates une cinquantaine d’années plus tard.

Fort de Bertheaume

Découvrez ce merveilleux site classé "Monument Historique" : les ruines d'une ancienne abbaye bénédictine, une petite chapelle, le phare Saint-Mathieu et son musée ainsi que le cénotaphe.

Pointe Saint-Mathieu

Complètement isolée, presque en bordure du rivage, cette jolie petite chapelle doit, selon la légende, son existence à un naufrage qui aurait eu lieu en face au XIe siècle. Les marins d'un navire anglais ou irlandais auraient miraculeusement pu gagner la crique voisine malgré la tempête alors que leur bateau sombrait. Le capitaine aurait alors fait vœu d'édifier sur la côte une chapelle à Saint Méen et dès lors il habita une ferme proche. Comme toujours, aucun document historique ne vient corroborer cette légende. Mais elle est cependant plausible.

Chapelle de Locmeven

Offrant une vue imprenable sur tout le Pays d’Iroise et sur l’archipel de Molène, le belvédère de Kéramézec est le point culminant du Pays d’Iroise, d’une hauteur de 142 m.
Suivez le parcours d’interprétation ludique, jeux de questions-réponses sur les points les plus hauts de France, pour atteindre la table d’orientation située au sommet de la butte.

Belvédère de Keramezec

En 1957, les marais de Saint Renan révèlent un important gisement de minerai d’étain, exploité par la Compagnie minière de Saint Renan.

Après quinze années d’exploitation, le gisement s’est épuisé. Il en reste aujourd’hui sept lacs. Au cœur de la ville, les rives des lacs de « Ty Colo » et de « la Comiren » sont aménagées pour le plus grand plaisir des promeneurs.

Les eaux lisses du lac de Ty Colo ont été les premières en Bretagne à accueillir un étonnant sport de glisse: Le téléski nautique, qui se pratique sur une planche de wakeboard tractée par un câble.

Lacs de Saint-Renan

Vestige de l'alignement de Kereven

Menhir de Kereven

De gros câbles métalliques longent le sentier côtier et semblent s'enfoncer dans le sol. On les retrouve à marée basse parmi les galets de la crique. Puis, ils apparaissent encore dans une tranchée taillée parmi les rochers et plongent ensuite dans la mer.

C'est en 1850 que le premier câble télégraphique sous-marin est posé entre le cap Gris-Nez, en France, et Southerland en Grande-Bretagne. Ce sont les Anglais qui vont relier l'Irlande à Terre-Neuve par câbles les premiers en 1858. Mais rapidement détérioré, le câble ne fonctionnera pratiquement pas. Une nouvelle tentative, en 1866, est enfin couronnée de succès.
La Bretagne, dardant sa péninsule vers le Nouveau Monde, s'impose comme un site privilégié pour participer au développement de ce formidable défi technologique.
Et c'est en 1869 qu'est mis en service le premier câble transatlantique français, qui relie la pointe du Minou, à l'ouest de Brest, à Duxburry, aux Etats-Unis en passant par St-Pierre et Miquelon.
En 1879, un second câble, de 5800 km en deux tronçons, rejoint le Cap Cod, dans le Massachusetts, via les îles de Saint-Pierre et Miquelon.
Cette fois, c'est la petite crique de Déolen, un peu plus à l'ouest que celle du Minou, qui est choisie comme point de départ.

Les falaises de Déolen et les câbles transatlantiques
M’y rendre avec Google Maps