Météo & marées
La biodiversité sur l'île de Molène

BIODIVERSITÉ

L’archipel de Molène, un espace protégé

Espace préservé, l’archipel de Molène fait le bonheur des amoureux de la nature. Plusieurs acteurs y veillent à la protection des espèces et des milieux.

ENVIRONNEMENT

L’archipel de Molène, un espace préservé, à protéger

Attention milieux fragiles

Protéger les milieux fragiles, veiller à la survie des espèces, assurer le maintien de la population à l’année tout en veillant à la durabilité des activités économiques sont des enjeux cruciaux sur l’archipel de Molène.

 

Ainsi, les parties insulaire et maritime sont placées sous la protection de différents acteurs.

 

  • Le Parc naturel Marin d’Iroise, premier parc naturel marin français créé en 2007. Il s’étend sur 3500 km² au total. Son rôle : veiller à la protection des milieux et à la préservation des espèces dans les zones à forte activité (plaisance, pêche, recherche scientifique).

 

  • Le programme Natura 2000 qui vise à protéger la flore, les oiseaux et leurs habitats. Ses moyens d’action : sensibilisation des populations et gestion des flux de visiteurs.

 

  • La réserve de biosphère des îles et de la mer d’Iroise, qui assure à la fois la préservation des milieux naturels, mais aussi la protection du patrimoine naturel, culturel et humain. Dans le cadre du programme international « Man and Biosphère », les îles et la mer d’Iroise, à l’instar des autres réserves dans le monde, servent de modèle pour l’échange de connaissances et de pratiques sur le rapport entre l’Homme et son environnement.
le port de molène
Goéland Argenté (Larrus argentatus)
Le Port de Molène
Franck Gicquiaud / OTIB

environnement

L’archipel de Molène : un espace protégé

Réserve de biosphère UNESCO

Envie de prendre le large, cheveux aux vents, et de voguer vers Ouessant et les îles de la Mer d’Iroise ? L’archipel de Molène vous invite à l’évasion avec ses multiples îles et îlots, au large du Conquet, votre port de départ. À la pointe Finistère, c’est un espace d’une rare richesse faunistique et floristique. C’est pourquoi l’archipel est protégé pour assurer la préservation des espèces et préserver la beauté et la pureté des lieux.

DÉcouvrir

Molène, une île hors du temps

Prenez le vôtre !

L’île de Molène est la plus importante de l’archipel, même si elle n’est pas la plus vaste. Ici, pas de voiture, ou presque. On apprécie le calme et le charme de ses ruelles qui se parcourent à pied. Seule une centaine d’habitants y résident à l’année. On croise également des visiteurs venus sur Molène pour la journée chercher le calme et apprécier l’insularité.

Port de Molène
à chacun son temps...
restaurant aux vents des îles

TÉmoignage

Sylvie, restauratrice à Molène

Ici, règnent une sérénité et la quiétude de vivre. Peu de boutiques, peu de bruit, seulement celui de la mer, mais je ne m'ennuie pas, savourant chaque jour ma chance de vivre ici. J'aime, par exemple, m'installer du côté des pierres plates pour goûter au calme du large et me ressourcer.

Ile de Litiri
Île de Litiri

explorer

Les autres îles de l’archipel et Quéménès : 3 habitants !

dont 1 bébé

Les autres îles principales de l’archipel sont :

  • Balanec
  • Bannec
  • Béniguet
  • Litiry
  • Triélen
  • Quéménès.

L’île de Quéménès est, avec Molène, l’une des seules îles habitées. En 2007, un jeune couple y a fait le pari un peu fou de créer une ferme insulaire et 100 % autonome. Le projet a donné lieu à un véritable modèle de développement durable. Aujourd’hui, le site compte une maison d’hôtes qui accueille des visiteurs en quête de déconnexion avec le quotidien, pour mieux se reconnecter avec la nature. Dépaysement assuré pour un voyage hors du commun ! Ça vous tente ?

les Gîtes de Quéménès
Île de Quéménes
Phare des pierres noires /F. Gicquiaud /OTIB

Navigation

6 phares et une multitude d’îlots

et des marées !

Pays de phares, l’Iroise en compte pas moins de 6 dans l’archipel de Molène, dont certains que vous pourrez côtoyer de très près lors de votre escapade marine. Ces sentinelles de la mer, solides et impassibles face aux éléments, impressionnent autant qu’elles fascinent. Les phares sont intimement liés à l’histoire maritime, inhérente au territoire et à la Bretagne tout entière.

 

L’archipel de Molène, c’est aussi une dizaine d’îlots dont certains sont reliés entre eux à marée basse, par fort coefficient, lors des grandes marées. D’ailleurs, depuis Molène, vous pourrez rejoindre l’îlot de Trielen à pied, lorsque le coefficient est au minimum de 107. La visite est guidée et encadrée, mais faites vite, pour ne pas vous retrouver les pieds dans l’eau !

ENVIRONNEMENT

Une faune et une flore exceptionnelles

Réserve de biosphère

Prendre le bateau pour visiter l’archipel de Molène, c’est aussi faire des rencontres extraordinaires, parfois inattendues. La mer d’Iroise héberge en effet de nombreux dauphins qui n’hésitent pas à jouer avec les bateaux en visite dans les îles. Et sur les îlots, il n’est pas rare de croiser des phoques gris qui prennent le soleil ! D’ailleurs, c’est ici que l’on trouve la plus grande colonie de phoques de France.

Pensez également à emporter vos jumelles pour observer les oiseaux parmi lesquels : goélands, sternes, cormorans, fous de Bassan, océanites tempête, gravelots… La tranquillité des îles inhabitées et l’espace préservé en font des lieux idéaux pour le nichage et la reproduction, pour le plus grand plaisir des ornithologues amateurs et professionnels. Envie d’en savoir plus ? Découvrez 5 espèces à voir dans l’archipel de Molène !

Grands dauphins de la mer d'Iroise
Grands Dauphins / F. Gicquiaud / OTIB
Les algues de l'Iroise
Les algues de l'Iroise

EXPLORER

Le plus grand champ d’algues d’Europe

Laminaire et hyper borea

Molène abrite le plus grand champ d’algues d’Europe, qui représente une activité économique significative pour le Pays d’Iroise, dont la plupart sont déchargées sur le port de Lanildut. Lors de la traversée, vous croiserez peut-être les goémoniers et leurs « scoubidous », instruments destinés à récolter les laminaires sans abîmer les algues voisines.

 

Les îles, au printemps, regorgent des couleurs de la flore locale : le rose de l’armérie maritime, le jaune du lotier corniculé, le blanc de la silène maritime… Profitez de la tranquillité, avant l’été, pour les découvrir, en même temps que du climat doux, typique des îles en cette saison.

 

La Maison de l’environnement

La Maison de l’environnement, située sur l’île de Molène, propose une approche ludique et pédagogique sur ces problématiques éco-environnementales et sociales, afin de sensibiliser les visiteurs de passage.

Comment venir ?
M’y rendre avec Google Maps