La mer d'Iroise

Bienvenue au bout du monde ! Après les falaises ou la dune, la mer d’Iroise s’étend du passage du Fromveur près de l’île d’Ouessant à la chaussée de Sein. Quéménès, Molène, Ouessant… ainsi se nomment quelques-unes de ses îles. Elles sont accessibles toute l’année ! La mer d’Iroise a donné par extension son nom au Parc naturel marin d’Iroise dont les limites s’étendent du phare du Four à la chaussée de Sein. Ces eaux réputées pour leur dangerosité abritent une biodiversité incroyable... C’est ici qu’en période hivernale, vous pourrez admirer les tempêtes les plus violentes.

Les îles de la mer d’Iroise

Une vingtaine d’îles et d’îlots disposés en chapelets composent l’archipel de Molène. Molène : la paisible, est l’île principale de l’archipel. La slow life, c’est ici ! pas de voiture pour perturber la tranquillité des îliens ou des promeneurs d’un jour. Dans le sud, se trouve l’île de Quéménès ou l’isolée, elle est autonome énergétiquement. Amélie et Etienne seront ravis de venir vous chercher à Molène afin que vous puissiez passer une ou deux nuits sur leur île et partager leur quotidien d’îliens. On notera aussi les îles de Beniguet, Bannec et Balanec ou Trielen, aujourd’hui inhabitées. Le passage du Fromveur (grand courant) sépare l’archipel de Molène de l’île d’Ouessant. C’est la plus grande, on parle de l’île sentinelle. Ses falaises imposantes peuvent sembler hostiles.  Elle ne compte pas moins de cinq phares, dont le Creac’h qui est le phare le plus puissant d’Europe.

Tempête en mer d’Iroise

En Iroise, les éléments se déchaînent en période hivernale. La combinaison des courants marins orientés nord/sud et la proximité des îles entre-elles, provoque un effet d’entonnoir. Les violents courants qui se créent atteignent jusqu’à 9 ou 10 nœuds* dans le passage du Fromveur entre l’archipel de Molène et l’île d’Ouessant. Ce sont les courants les plus forts au monde. Les tempêtes hivernales, de novembre à fin février, ne sont pas rares à la pointe de la Bretagne. Lorsque le vent souffle contre le courant, la mer se lève et roule sur les hauts fonds. Le marin reste au port ces jours-là. A terre, c’est un spectacle dont on ne se lasse pas ! Mais sachez rester à l’abri et attendre l’accalmie pour sortir. Nous vous recommandons fortement de vous méfier d’une mer démontée, ne vous aventurez ni sur les falaises, ni sur les rochers, les cales ou trop près des vagues sur la plage. La mer est et restera un élément indomptable dont il faut se méfier, ne vous laissez pas surprendre!

*Les bateaux de la Penn Ar Bed reliant Le Conquet aux îles naviguent à une moyenne de 15 nœuds en charge.

Des phares mythiques en mer d’Iroise

Du fait de sa situation géographique la mer d’Iroise est un passage obligé pour tous les navires de commerce. A mesure que le trafic maritime se développait il a fallu sécuriser le secteur. Aujourd’hui, la concentration des phares et des balises est telle qu’il s’agit d’une des mers les plus éclairées au monde. Vous pourrez apercevoir de la pointe de Corsen le phare de Kéréon dit le palace des mers, le phare de la jument, le plus fragile, le phare du stiff, le plus ancien construit par Vauban… une table d’orientation vous aidera à les situer.

Le Parc naturel marin d’Iroise

Créé en 2007, le Parc naturel marin d’Iroise a pour mission de concilier la protection du milieu marin et le développement des activités maritimes. Le parc a une superficie de 3550km² ce qui représente la moitié du Finistère. Il s’étend du phare du Four à l’île de Sein englobant ainsi l’archipel de Molène et le front de mer des communes littorales.

« Le Parc naturel marin d’Iroise vise à la connaissance et à la protection du milieu marin ainsi qu’au développement durable des activités maritimes »

Biodiversité dans le Parc naturel marin d’Iroise

Sous l’eau et dans les airs, le Parc naturel marin d’Iroise abrite une faune et une flore extrêmement riches. Un quart des mammifères marins de la France métropolitaine évoluent dans les eaux de l’Iroise. Les deux espèces emblématiques sont le phoque gris [Halichoerus grypus] et le grand dauphin [Tursiops truncantus]. L'archipel de Molène abrite la plus grande forêt sous-marine d’algues des côtes françaises. Les eaux poissonneuses de l'Iroise attirent de nombreuses espèces d'oiseaux marins comme les fous de bassan.  C’est à plus de 100 km/h qu’ils plongent sur les bancs de poissons.

Les ports du pays d'Iroise

Les ports et les abris ne manquent pas en mer d’Iroise : Le Conquet, L’aber Ildut, Portsall, Porspaul… Les habitants de ce bout du monde exploitent les ressources de manière raisonnée. Pêcheurs, caseyeurs, goémoniers sillonnent la mer. En balade sur le gr34 ou au port, le spectacle est incessant. Depuis quelques années, une nouvelle activité s’est développée : des excursions en semi-rigide sont organisées d’avril à septembre. Des guides expérimentés vous mènent au cœur du parc, au plus près des îles, des mammifères marins et des oiseaux ! 

Loisirs en mer d’Iroise

La mer d’Iroise, ravira vos sens. Fraîche mais claire, transparente, bleu lagon parfois, ici on parle des Maldives bretonnes ! Kayak, stand-up paddle, surf, bodyboard, catamaran ou canyoning… autant de sensations différentes qui vous permettront de profiter pleinement de la mer d’Iroise. Il est aussi possible d’aller plus loin et de découvrir ce qui se cache sous sa surface. Amateurs ou initiés, découvrez toute la richesse de la faune et de la flore du parc marin en pratiquant le snorkeling ou la plongée en bouteille.

Randonner sur le GR34

La mer d’Iroise baigne un littoral aux richesses naturelles insoupçonnées. Par le sentier des douaniers, vos pas vous mèneront des boisements des rives de l’aber Ildut aux pelouses littorales, des cordons de galets aux landes sèches, mais aussi des falaises aux prés-salés. Des randonnées aux noms empreints de l’air du large « Les fours à goémons », « les falaises du deolen » vous permettront de découvrir ce littoral ainsi que l’arrière-pays, ses petits chemins, ses villages…. La pointe Saint-Mathieu, la pointe de Corsen, la pointe de pen vir, autant de points de vue d’où vous pourrez vous rendre compte de l’activité maritime en mer d’Iroise. En effet, au large, goémoniers, pécheurs, plaisanciers, navettes pour les îles, croisent et animent le plan d'eau.

 

Vivez un moment de grâce !

Vivez un moment de grâce !

Rendez-vous pointe de Corsen ! A l'abri dans un creux de dune, préparez-vous à vivre une expérience unique et inoubliable... Ici le temps semble s'arrêter lorsque les rayons du coucher de soleil irisent les nuages qui se parent des plus belles couleurs, rouge, orange, violet, rose... un pur moment d'émerveillement. Le ciel est rose? il fera beau demain! Lorsque le soleil a plongé dans la mer, le spectacle se poursuit... à l'heure où les phares s'allument, les feux de la mer la plus éclairée au monde se dévoilent sous vos yeux.